Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
  1 Tout


[Apremont]
Place du Calvaire

Le calvaire initialement au milieu de la place est déplacé en 1958 et est installé à l'angle de l'école Sainte Anne. Les maisons construites début XXe s. sont coiffées de cheminées rondes en briques, signature du maçon du quartier. Leur charpente provient en partie de l’ancienne église. A l’angle, en 1960 un café a servi de décor à l’équipe de tournage des Vieux de la Vielle avec J. Gabin. L’école publique, 1887. Le bâtiment a étage était pour le logement de l’instituteur. En 1944, Amédée Chailloux, 36 ans, instituteur est abattu par les Allemands. Le presbytère, construit au XIXe s. (plans de Lévêque 1849, architecte de Fontenay-le-Comte).



[Apremont]
Quartier Saint Samson et Rue Royale

Il doit son nom à l’ancienne paroisse située sur la rive gauche. La rue Saint Samson est bordée de maisons (souvent anciens ateliers ou commerces) dont l’accès se fait aussi côté rue Royale (visite de Louis XIII en 1622). Le Val Fleury est au 17eme  s. le logis du Sénéchal, administrateur du domaine du seigneur. Sur la façade, sont plaquées les têtes des personnages qui figurent à l’origine à l’intérieur des médaillons vides qui subsistent sur la façade du château.



[Apremont]
Rue de la Frairie

C’est la seule rue de ce quartier qui subsiste de toutes celles qui existaient au début du 20è s. Plus bas, la maison basse située dans l’angle présente sur le coté un linteau de fenêtre sculpté, identique aux meneaux des fenêtres du château. C’est un élément caractéristique de réemploi de pierres après la démolition du corps de logis en 1733. A côté, la 1ère école publique de filles créée par la paroisse d’Apremont en 1875, dont la direction est confiée aux religieuses; plus tard elle sert d’école maternelle, de cantine, puis est vendue à usage d’habitation.



[Apremont]
Rue Philippe Chabot

Elle longe le rocher sur lequel est bâti  le château (façade Est). Jusqu’en 1951 à cet endroit se situent les halles, construites en 1601, à la demande de Gilbert de La Trémouille et le champ de foire. Plus haut, la porte en ogive est un vestige de la chapelle datant du XVe siècle, dédiée à Sainte-Néomaye (VIIe s.), qui victime de sa beauté, fit le vœu d’être enlaidie pour dissuader ses soupirants. A l’intérieur de l’actuelle maison il subsiste un escalier en pierre de la chapelle. Plus bas dans la rue, l’escalier de la poterne permet d’entrer discrètement au château.

 
1 Tout
 
 
  
 
  
 
  
  Tous types de patrimoines
  
  Archéologie
  Architecture urbaine
  Châteaux
  Édifices et Patrimoine religieux
  Expositions et collections permanentes
  Fortifications et constructions défensives
  Lacs et plans d'eau
  Logis et Maisons
  Manoirs et Seigneuries
  Moulins
  Musées, éco-musées, musées thématiques
  Parcs et jardins
  Patrimoine commémoratif
  Patrimoine maritime et fluvial
  Patrimoine paysager
  Patrimoine utilitaire (lavoir, four,...)
  Petit Patrimoine
  Points de vue aménagés et table d'orientation
  Ponts et ouvrages d'art
  Quartiers, rues et ruelles
  Sites naturels
  Troglodytisme
  Vestiges archéologiques