Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
  1 2 3 4 5 6 7 Tout


[Apremont]
Commanderie Saint-Jean

Fondée au XIIIème siècle par les Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, il ne reste aujourd'hui de la commanderie que la chapelle et deux batiments d'habitation qui ont subi de nombreuses transformations. Située sur la route de Bordeaux à Rouen, la commanderie avait pour ordre de secourir et de servir les pélerins de Saint Jean de Jérusalem, de Saint-Jacques de Compostelle et de Saint-Martin de Tours et, par extension, les voyageurs et les malades.



[Apremont]
Le parvis de l'Eglise Saint Martin et la croix Hosannière

Construite en 1902 par l’architecte Ballereau, elle remplace l’ancienne église dans laquelle s’est agenouillé Louis XIII, en 1622. Son clocher mesure 25 m. de haut. A l’intérieur, un vitrail représentant Saint-Martin, date du XVIe siècle. Sur la Croix Hosannière, du XIVe siècle, de 4 m de haut, un servant de messe tenant un pupitre servant à poser l’Evangile, une Vierge de Piété et une croix de Malte sont sculptés. Le porche, à droite de l’Eglise, du XVe siècle, est un vestige de l’ancienne église. En granit, elle prend la forme d’un arc brisé mouluré.

L'église est ouverte de 8 h à 19 h. L'accès se fait par la porte latérale située sur la rue Louis XIII.

 



[Aubigné sur Layon]
Eglise Saint-Denis

Cette église romane accueille  en son sein un décor peint en trompe-l'oeil par l'artiste italien Paolo Baronni au XVII° siècle. Oscillant entre réalité et imaginaire, ces peintures restaurées entre 2004 et 2007, sont inscrites au titre des Monuments Historiques depuis 1992.

Eglise remarquable en Anjou depuis 1998



[Béhuard]
Eglise du XV°siècle

La chapelle Notre-Dame de Béhuard est classée au titre des monuments historiques.

Erigée au XVème siècle, entre 1469 et1482, par le roi Louis XI, neveu du roi René d'Anjou, il ordonne sa construction, après avoir échappé de la noyade suite à un naufrage de son embarcation dans la Charente.

La chapelle comporte une nef principale recouverte d'une tribune destinée à recevoir des stalles sculptées. La disposition de la masse rocheuse a obligé à construire les deux nefs en équerre. La nef,le choeur, la chapelle latérale sont couvets de charpentes en forme de carène de vaisseau renversé. Deux escaliers extérieurs permettent d'accéder à l'église.

A voir : la statue de la vierge à l'enfant, la cloche de la Paix, le fers des galériens, les vitraux, les statues polychromes, les stalles...

La chapelle est ouverte tous les jours de 9 h 00 à 19 h 00

Des messes y sont célébrées tous les dimanches à 10 h 30 et à 17 h 30

Fête mariale tous les ans au 15 août, dans le sanctuaire de verdure



[Blaison-Gohier]
Eglise Saint Aubin
Collégiale du XIème siècle

Eglise classée monument historique

Les stalles du 15ème siècle, situées dans le choeur, dont les miséricordes et les accoudoirs sont ornés de feuillages d'animaux et de têtes humaines sont classées, au titre du mobilier.



[Chênehutte-Trèves-Cunault]
Eglise Notre Dame de la Prée des Tuffeaux

Église en tuffeau construite à partir du  XIe. Du XIIe siècle datent l'abside, le clocher et la porte latérale. La tour carrée du clocher et ses baies géminées (jumelles) sont typiques de l'art roman. La porte latérale conserve sa triple archivolte décorée de feuilles d'eau et de dents de scie.



[Chênehutte-Trèves-Cunault]
Eglise Saint Aubin

Église en pierre de taille construite entre le XIe et le XIIIe siècle. La nef de l'église est élevée à la fin du XIe siècle. Du XIIe siècle datent le transept et la tour centrale, suivis du clocher au XIIIe siècle. La façade est pourvue de trois arcs entre deux contreforts d'angle et d'une porte en plein centre.  A gauche de la porte se remarque une pierre des morts. A l’intérieur se trouvent le gisant de Robert le Maçon et une poutre de gloire médiévale.



[Chênehutte-Trèves-Cunault]
Ermitage Saint-Jean

Chapelle du XIe siècle convertie en ermitage au cours du XVe siècle. Durant plus de trois siècles, l'ermitage Saint-Jean est un lieu de pèlerinage important et un point d'attache pour les prédicateurs parcourant le pays. Le chapelain est choisi par le seigneur de Trèves, l'ermitage étant rattaché à sa seigneurie. Construite au XVIIesiècle, l'aumônerie sert de refuge pour les malades et de pièce pour l'instruction des enfants, les ermites ayant pour devoir « d'instruire gratuitement la jeunesse ». Sur demande auprès de la mairie vous pouvez visiter le coeur de l'ermitage qui compte de belles peintures du XVe représentant une résurrection.



[Chênehutte-Trèves-Cunault]
Prieurale de Cunault

Joyau de l'art roman angevin et antique centre de pélerinage dédié à la Vièrge, cet édifice datant du XIe - XIIIe est classé monument historique. Il comporte de nombreuses richesses architecturales : son clocher du XIè parmi les plus vieux d'Anjou, un tympan sculpté, une nef saisissante et 223 châpiteaux sculptés.

Au IXe siècle, alors que les Vikings écument les côtes atlantiques, les moines de Noirmoutier se réfugient à Cunault avant d'être de nouveau chassés. Le monastère de Cunault devint un prieuré sous l'autorité de l'abbaye bourguignonne de Tournus où les moines avaient trouvé asile.



[Chênehutte-Trèves-Cunault]
Prieuré et Eglise Saint-Pierre

Ancien prieuré bénédictin et ancienne paroisse de Chênehutte magnifiquement situé dans un parc dominant la Loire, offrant ainsi l'un des plus beau panorama de la région.

Au Xe siècle, des moines bénédictins de Saint-Florent-le-Vieil s'installent à cet emplacement. Le prieuré est agrandi au XVIe siècle dans le style Renaissance. En 1830, le comte de l’Aubépin le modifie à son tour et lui donne l’apparence d’un petit château. Au début du XXe siècle, le comte Raymond de Castellane réalise des travaux d’embellissement en particulier les terrasses. Seul quelques murs subsistent de l'église carolingienne Saint-Pierre.

Aujourd'hui l'ancien prieuré est devenu l'hôtel**** - restaurant Le Prieuré



[Le Coudray-Macouard]
Eglise Notre Dame

Ancienne chapelle du chateau féodal, elle devient paroissiale au début du XVIIème siècle après la destruction de l'église Saint-Aubin pendant les guerres de religion.

Exactement sous l'église Notre-Dame se trouve une église souterraine avec laquelle elle était en relation par un étroit boyau et un escalier.



[Le Coudray-Macouard]
Le Presbytère

En face de l'église se dresse le presbytère dont une partie date de la fin du XVIème siècle. Le logis principal et la tour d'escalier datent de la première moitié du XVIIème siècle alors que l'aile en retour est achevée au début du XVIIIème siècle.

La demeure reste le bien de la commune jusqu'en 1978. Depuis le batiment a été remarquablement restauré.



[Le Thoureil]
Abbaye de Saint-Maur

L'ancienne abbaye de Saint-Maur reflète toute sa magnificience dans les eaux indomptables de la Loire.

Cet édifice est privé, toutefois il est visible depuis la route et vous pouvez également l'admirer depuis le port Saint Maur de la Ménitré (sur l'autre rive de la Loire).

Ce site accueille également des colonies de vacances et des classes de découvertes, ce qui permet à l'association Oval de sensibilier les enfants et leurs parents au patrimoine et à  l'histoire des bords de Loire.
 
Plus de renseignements : http://www.asso-oval.com


[Le Thoureil]
Eglise Saint Genulf

L'abside de l'église primitive du XIe est partiellement visible. Le clocher du XIIIe réalisé sur un plan barlong semble prendre pied dans le fleuve suite à l’édification au XIXe de la grande levée d’Anjou qui renouvela en grande part la façade ligérienne du Thoureil afin de garantir les habitations des crues.

Aujourd'hui, l'église offre une mise en scène et un éclairage automatisés magnifiant le lieu.

Monument ouvert toute l'année. Gratuit



[Luché-Pringé]
Eglise Notre Dame de Pringé

Cette très belle église de style roman est formée d'un choeur du XIIème siècle, d'une nef d'origine plus récente et d'un portail occidental datant de la première construction. Au XVème siècle le choeur fut flanqué de deux chapelles latérales. L'édifice a été entièrement restauré. A l'intérieur on retouve des peintures murales datant des XVème et XVIème siècles, des vitraux des XVème, XVIème et XVIIème siècles ainsi qu'una dalle funéraire du XIVème siècle.



[Montreuil-Bellay]
Collégiale

La visite de la ville, matérialisée au sol, vous permet de découvrir le patrimoine architectural. Témoin des dix derniers siècles d'urbanisation avec de nombreux éléments marquants et classés à l'inventaire des monuments historiques.



[Montreuil-Bellay]
Hôpital Saint Jean

La visite de la ville, matérialisée au sol vous permet de découvrir le patrimoine architectural. Témoin des dix derniers siècles d'urbanisation avec de nombreux éléments marquants et classées à l'inventaire des monuments historiques.



[Montsoreau]
Eglise Saint-Pierre-de-Rest



[Parcé-sur-Sarthe]
EGLISE ST MARTIN

Par la rue d’Orée, à droite, accédez à l’intérieur de l’église Saint-Martin où vous découvrirez une riche collection de vitraux d’illustres maîtres-verriers du XIXe, un Christ du XVIe, des stalles du XVe...



[Parcé-sur-Sarthe]
La Tour Saint-Pierre

La Tour Saint-Pierre est le plus ancien édifice du village. Remarquez une tête de bélier sur l’angle Nord-Est de la tour (signe de ralliement des pélerins se rendant à St-Martin-de-Tours et St-Jacques-de-Compostelle), et un cadran solaire sur la face sud



[Saint-Calais]
Eglise Notre Dame

 Composée d’une nef centrale terminée au chevet par un mur droit percé d’une fenêtre ogivale et accompagnée de bas-côtés à l’extrémité de l’un desquels s’élève le clocher de 58 mètres. Les quatre travées supérieures sont du XVème siècle. L’église étant trop petite à la fin du XVème, elle fut rallongée de trois travées représentant environ 14m d’espace au sol.

La façade Renaissance offre une belle porte sculptée du XVIème retraçant quatre scènes de la vie de la Sainte-Vierge, attribuées par l’Abbé Froger au sculpteur Guillaume Le Houx (guirlande de houx, cornes d’abondance et ses initiales M.G.L.H.)



[Saint-Florent-le-Vieil]
Eglise Abbatiale

L’Église abbatiale, en grande partie du XVIIème siècle, est classée Monument historique. Elle abrite le tombeau du général vendéen Bonchamp.



[Savennières]
Eglise Saint Pierre et Saint Romain

L'église de savennières est classée monument historique depuis 1840. Elle est considérée comme l'édifice chrétien le plus ancien d'Anjou.



[Savennières]
La Croix Marant

Edifiée avant la Révolution, sa dete, 1772, est gravée au sommet de la croix. Selon une légende locale, cette croix aurait été érigée en souvenir d'enfants dévorés par un loup rodant dans les bois du Fouilloux.



[Savennières]
Oratoire Saint-Romain

Situé à l'entrée ouest du bourg, ce petit édicule est venu remplacer la chapelle de l'ancien prieuré de Saint Romain dont la démolition est autorisée par une ordonnance épiscopale du 14 octobre 1773.



[Turquant]
Eglise Saint Aubin

Sa construction débute au milieu du XII° siècle mais la majeure partie de cette église date des XV et XVIème siècles.

 Elle est dédiée à Saint Aubin, né en 468-469 près de Vannes. Celui-ci est nommé évêque d’Angers en 529 et meurt dans cette même ville en 550 ; son corps est alors déposé dans l’abbaye d’Angers. Il mena un combat contre l’inceste et produisait des miracles (délivre les possédés, ressuscite libère un prisonnier)

St Aubin est donc le saint patron d’Angers mais aussi de Guérande et de nombreux autres villages. Aujourd’hui, environ 83 communes et 110 églises en France portent son nom.

Beaucoup d’évènements ont mis en péril l’église Saint Aubin : soumise au pillage en 1587, elle est également menacée par les crues de la Loire. Ainsi son dallage sera rehaussé à la fin du XVII et la construction de la route la protègera davantage de ce risque.

Les registres paroissiaux rapportent les diverses transformations de l’église (transformations architecturales, rachat par l’Abbé Couléon, prieur-curé dès 1785)

Les rachats et cessions de cette église ont permis sa sauvegarde car tout monument occupé est forcément entretenu.

 Pour assurer sa pérennité elle est classée monument historique en 1967 puis restaurée en 2001 notamment grâce à l’association québécoise regroupant les descendants de François Nau (voir expo sur les Grands Hommes).

Elle se pare alors de nouveaux vitraux, évoquant les saints de la région mais surtout la Loire.



[Vouvant]
EGLISE

la rue de l’Escalier mène au jardin du Prieuré, adossé à la sacristie. C'est l'endroit idéal pour apprécier le chevet et le clocher octogonal de l’église, que vous contournerez en longeant ses absidioles richement sculptées pour venir admirer son portail, remarquable, entre autres, par ses portes jumelles encadrées de voussures à motifs variés. A l’intérieur, le chœur est surélevé au dessus de la crypte semi-enterrée du XIe siècle, redécouverte au XIXe siècle à l’occasion de travaux.
A la sortie de l’église, on avance jusqu’à l’entrée de la nef Théodelin, ainsi nommée en mémoire de l'abbé de Maillezais à qui Guillaume le Grand d’Aquitaine avait confié la construction de l’édifice.

 
1 2 3 4 5 6 7 Tout
 
 
  
 
  
 
  
  Tous types de patrimoines
  
  Archéologie
  Architecture urbaine
  Châteaux
  Édifices et Patrimoine religieux
  Expositions et collections permanentes
  Fortifications et constructions défensives
  Lacs et plans d'eau
  Logis et Maisons
  Manoirs et Seigneuries
  Moulins
  Musées, éco-musées, musées thématiques
  Parcs et jardins
  Patrimoine commémoratif
  Patrimoine maritime et fluvial
  Patrimoine paysager
  Patrimoine utilitaire (lavoir, four,...)
  Petit Patrimoine
  Points de vue aménagés et table d'orientation
  Ponts et ouvrages d'art
  Quartiers, rues et ruelles
  Sites naturels
  Troglodytisme
  Vestiges archéologiques