Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
  « Préc. 1 2 3 4 5 ... 29 Suiv. » Tout


[Apremont]
Château d'Apremont

A l'origine c'est une forteresse au Moyen Age dont on voit les vestiges sur la façade Nord dê la construction. Raoul d’Apremont est le 1er seigneur dont on a trace. Son nom apparaît dès le Xe s.  Le 1er château, construit sur le rocher surplombant la Vie, date du XIe s. Un pont levis, encadré par un rempart et des tours défensives,  permet l’accès à la forteresse médiévale. Le tout est bordé de douves. Des ouvertures hautes et étroites (archères) dans la tour, à droite du châtelet d’entrée, permettent aux archers de tirer.

Au XVe s. la forteresse passe dans les mains de la famille Chabot. Au XVIè s. Philippe Chabot de Brion la transforme en résidence Renaissance. Son architecture contraste avec celle du château fort hérité de ses aïeux. 2 tours surmontées de balcons encadrent un corps de logis ouvert par des rangées de fenêtre ; la façade est décorée de frises et médaillons. La voûte cavalière, en partie creusée dans la roche, permet d’accéder depuis la prairie à la terrasse supérieure.

En 1733, la partie centrale est vendue à la démolition par Paul-Sigismond de Montmorency-Luxembourg, alors propriétaire. La commune en est propriétaire depuis les années 60.

 

Ouvert d'avril à septembre et pour les groupes toute l'année sur rendez vous

Tel 02 51 55 27 18 ou 02 51 55 73 66



[Apremont]
Commanderie Saint-Jean

Fondée au XIIIème siècle par les Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, il ne reste aujourd'hui de la commanderie que la chapelle et deux batiments d'habitation qui ont subi de nombreuses transformations. Située sur la route de Bordeaux à Rouen, la commanderie avait pour ordre de secourir et de servir les pélerins de Saint Jean de Jérusalem, de Saint-Jacques de Compostelle et de Saint-Martin de Tours et, par extension, les voyageurs et les malades.



[Apremont]
l'Audardière
manoir


[Apremont]
La Maison Dorion

Au milieu du XXe siècle, le Dr. Dorion (maire en 1944) habite la partie centrale. L’aile droite accueille son cabinet. L’aile gauche abrite l’école primaire Saint-Martin (aujourd’hui disparue) et les appartements de l’instituteur, Louis Denis. Le 1er septembre 1944, 18 personnes sont prises en otages par les Allemands. Le Dr. Dorion offre, en vain, sa vie contre celles des captifs. Les soldats allemands abattent 5 hommes. Amedée Chailloux, 36 ans, instituteur de l’école publique, est le 1er à tomber sous leurs balles, à cet endroit même.

 
« Préc. 1 2 3 4 5 ... 29 Suiv. » Tout
 
 
  
 
  
 
  
  Tous types de patrimoines
  
  Archéologie
  Architecture urbaine
  Châteaux
  Édifices et Patrimoine religieux
  Expositions et collections permanentes
  Fortifications et constructions défensives
  Lacs et plans d'eau
  Logis et Maisons
  Manoirs et Seigneuries
  Moulins
  Musées, éco-musées, musées thématiques
  Parcs et jardins
  Patrimoine commémoratif
  Patrimoine maritime et fluvial
  Patrimoine paysager
  Patrimoine utilitaire (lavoir, four,...)
  Petit Patrimoine
  Points de vue aménagés et table d'orientation
  Ponts et ouvrages d'art
  Quartiers, rues et ruelles
  Sites naturels
  Troglodytisme
  Vestiges archéologiques